Archives > Saison 2009-2010 >
Handisport : deurs archers aux championnats de France
Nombre de visites : 552

Parution dans Le Progrès du 11 mars 2010


Le tir à l’arc sollicite plusieurs éléments, comme la maîtrise de la posture, l’équilibre, la respiration et le mental. Cette discipline, très prisée pour une pratique de détente et de loisir, s’ouvre naturellement vers la compétition.

A l’ASCS, depuis le début de la saison, une section handisport propose cette activité à trois licenciés. « C’est Jacky DEBOT qui nous a poussés à créer cette section. Ils s’entraînent depuis plusieurs mois avec nous, tout en représentant un autre club en compétition. Au départ, nous n’étions pas sûrs d’avoir les capacités pour accueillir une structure complètement différente de la nôtre. Avec un peu plus de recul, je suis en mesure de dire, que c’est une expérience enrichissante à tous les niveaux », confie Patrick LAGNEAU, le responsable de la section.

Deux non-voyants et licencié en fauteuil pratiquent en loisir et en compétition cette activité, au sein de la nouvelle section rilliarde.

A l’origine de cette section, Jacky DEBOT parle de son sport : « Originaire du Jura, je n’avais pas la possibilité technique de pratiquer normalement le tir à l’arc, le club était à plus de 40 kilomètres de mon domicile. En 2004, j’ai enfin été en mesure de prendre une licence sur la région, à Handisport-Lyonnais. Avec ce club, j’ai remporté le titre de champion 2006 de France en salle. J’ai terminé à deux reprises sur la seconde marche du podium en extérieur », explique Jacky DEBOT, qui ajoute : « Grâce à une potence réglée par mon guide, je suis en mesure de tirer mes flèches sur un plateau placé à 18 mètres en salle ». « Je suis en quelque sorte son œil, je lui indique simplement le placement des flèches, par rapport au centre de la cible. C’est à lui de faire les réglages, en fonction de mes indications », précise Roger Paepe, son guide depuis 2004.

Dominique LORINI est un touche-à-tout. Après avoir remporté des titres de champions de France d’haltérophilie et de natation, il reprend son arc. « J’ai découvert ce sport chez les jeunes. J’ai rapidement remporté mon premier titre national à 13 ans. Le fait d’être en fauteuil roulant ne m’a pas empêché de tirer avec les valides, obtenant des résultats intéressants. Mais le niveau devenait de plus en plus difficile pour moi. Le fait d’être assis en extérieur faussait la trajectoire de mes flèches, par rapport à un valide qui tirait quant à lui debout », précise Dominique LORINI.

Dimanche, les deux licenciés de l’ASCS vont défendre les couleurs de leur club du côté d’Agen, à l’occasion des championnats de France en salle. Ils visent tous les deux une place sur la plus haute marche du podium.